Éclaircissons

Facciamo chiarezza

Il faut d'abord préciser les différentes acceptions communément utilisées dans le cadre des matières céramiques.
Le terme "céramique" (du grec ancien "Kéramos", c'est à dire argile) désigne un matériel inorganique, non métallique, très ductile à l'état naturel, rigide après la cuisson.

La céramique est normalement composée de différents matériaux: argiles, feldspaths (de sodium, de potassium ou les deux), sable de silice, oxydes de fer, alumine et quartz. Une telle composition entraîne la présence de structures moléculaires plates appelées phyllosilicates. La forme de ces structures, à contact de l'eau, donne à l'argile une certaine plasticité, en rendant son usage plus facile et fructueux.

Le mot "céramique", au fil du temps, a pris plusieurs représentations dans l'imaginaire commun. Les différentes typologies de céramique sont aussi utilisées pour fabriquer amphores ou vaisselles
vinaires.

Pour éclairer sur les différences, on va énumérer ci-après les caractéristiques respectives par rapport à l'usage oenologique.

Terracotta

LA TERRE CUITE: typiquement brun rougeâtre et caractérisée par une cuisson entre les 960° et les 1040° degrés, elle est traditionnellement utilisée pour réaliser pavages et vaisselles. Les jarres et les amphores les plus diffusées (Géorgie, Espagne, centre Italie) et les plus utilisées en oenologie sont constituées de ce matériau.

POUR: très malléable pendant le travail, faible coût, basse température de cuisson (entraînant une diminution des coûts d'énergie liés à la cuisson).

CONTRE: porosité élevée, qui se traduit par une très marquée perméabilité a l'oxygène et relatifs phénomènes oxydants du contenu. La porosité, en outre, permet une contamination en profondeur,
en compliquant le nettoyage e l'assainissement.

Gres

LE GRÈS: utilisé pour produire carrelages pour la salle de bain et la cuisine, est caractérisée par une cuisson entre les 1200° et les 1350° degrés. Sa caractéristique principale consiste en une porosité presque absente. Pour obtenir de grès blancs on utilise de pâtes artificielles à base d'argiles cuisantes blanches et des rochers quartzeux-feldspathiques qui amènent à la vitrification. Ces dernières années, ils ont été utilisés pour la réalisation de récipients oenologiques.

POUR: résistance physique très élevée, facilité du travail automatisé, facilité de nettoyage e assainissement.

CONTRE: la faible porosité amène à une oxydoréduction très basse (insignifiante); comparées aux tonneaux en bois, les valeurs d'oxydoréduction du grès se réduisent de 80-90%.

Porcellana

LA PORCELAINE: fut inventée en Chine, environ au VIIIe siècle. Elle est réalisée avec kaolin, silice (ou sable quartzeux) et feldspath. Le kaolin donne, parfois, les propriétés plastiques et la couleur blanche de la porcelaine. Le quartz est la composante inerte, exerçant la fonction de dégraissant (permettant en plus la vitrification); enfin le feldspath, défini fondant parce qu'il fond à une température plus basse que celle du kaolin, baisse beaucoup la cuisson de la pâte céramique (1280°). Il y a différentes sortes de porcelaine, propres aux traditions de production.

VU QUE LA PORCELAINE EST UN MATÉRIAU PROCHE DU VERRE, SON USAGE POUR LA RÉALISATION DE RÉCIPIENTS OENOLOGIQUES EST TRÈS RARE.

L'ARGILE: la température de cuisson de l'argile varie en fonction de la teneur d'alumine contenue. L'argile est naturellement très malléable, car la présence d'eau dans sa structure en améliore les caractéristiques plastiques, facilitant son travail à la main. Quand elle est sèche, mais elle n'a pas encore été cuite, elle devient dure et fragile. Si elle est soumise à un fort réchauffement, celle ci se solidifie définitivement.

LA PÂTE CÉRAMIQUE TAVA:

Le matériau des amphores Tava est le résultat d'une collaboration entre techniques spécialisés dans la production de pâtes céramiques, oenologues et producteurs de vin. Cette étroite collaboration à la recherche des meilleurs matériaux pour répondre aux besoins des caves a permis, après des années d'essai, de développer un mélange particulier des produits céramiques qui rend possible d'obtenir les caractéristiques exigées dans le monde oenologique et d'éliminer les problèmes qui ont été la raison d'une faible propagation des récipients céramiques dans le secteur vitivinicole.
Les particularités des pâtes céramiques TAVA sont:

POROSITÉ CONTRÔLÉE:
TAVA amphoras are fired at a very high temperature from 1200°C (2192 °F) to 1260° (2300°F). This allows the ceramic to be able to get an oxygen permeability that varies from levels slightly lower than those of wood to a total absence of oxydoreduction.

FACILITÉ D'ASSAINISSEMENT:
en réussissant à obtenir des niveaux de porosité spécifiques, la contamination du liquide dans la céramique est superficielle, ce qui facilite le nettoyage et l'assainissement.

FORTE CAPACITÉ D'ISOLATION THERMIQUE:
La capacité d'isolation thermique de la céramique est bien plus élevée que celle du ciment, ce qui permet une isolation optimale du contenu.

Ceramica Tava